Cours de ski alpin : Les virages coupés

Le virage coupé : une technique fondamentale

Le virage coupé est une base technique essentielle du ski alpin. Le passage du virage dérapé au virage coupé est donc une étape importante.

Les limites du virage dérapé

Le débutant a pris l'habitude de faire déraper ses skis pour les orienter dans la direction voulue. A ce stade, le dérapage est la technique appropriée. Elle est facile à acquérir, adaptée à des vitesses peu élevées et permet de se freiner rapidement.

A un niveau technique supérieur, le virage en dérapage présente des inconvénients majeurs :

▶ Il n'est pas adapté aux virages à vitesses élevées. En effet, la force centrifuge est telle que le skieur ne peut pas rester dans sa trajectoire.

▶ Il ne permet pas un contrôle suffisamment précis des skis.

▶ Il ne permet pas de tourner dans un espace restreint (bosses, ski de forêt, slalom).

▶ Il est une source importante de déperdition de vitesse.

Principe du virage coupé

Regardez le profil d'un ski. Celui-ci n'est jamais droit, mais a toujours une forme "taille de guêpe" plus ou moins prononcée. Lorsque le ski est mis sur la carre sans aucune contrainte, la surface de contact avec le sol est limitée. Si par contre, vous appuyez fermement sur le ski perpendiculairement au plan de la semelle, celui-ci va se courber et toute la carre sera en contact avec la neige. C'est cette courbure qui permet au ski de tourner sans déraper. Les skis paraboliques ont considérablement facilité le virage coupé et transformé la technique du ski. La forme en taille de guêpe prononcée des skis paraboliques fait qu'une fois mis sur la carre, le ski se courbe naturellement.

Les avantages du virage coupé

Le virage coupé permet une conduite précise des skis en courbe à vitesses élevées. Comme dans un virage en moto, la déperdition de vitesse est très faible. De plus, l'appui reste ferme pendant toute la phase de conduite du virage et le contrôle peut être très efficace.

La technique du virage coupé

La bonne nouvelle est que c'est le ski qui fait le gros du travail. Le skieur doit néanmoins respecter quelques règles élémentaires pour que le ski s'incurve correctement et tourne sans déraper :

▶ Il doit faire porter une grande partie de son poids sur le ski externe au virage.

▶ Une importante prise de carre est nécessaire : en plus de l'inclinaison naturelle du skieur dans le virage, le genou externe doit être légèrement rentré et la cheville en appui interne.

▶ L'appui sur le ski externe doit être bien centré, réparti sur toute la surface de la semelle de la chaussure.

▶ Le buste est légèrement en avant, les genoux très fléchis.

Pour vérifier que vous tournez en coupant les virages, regardez la trace de vos skis. Plus elle est étroite, plus le virage est coupé.

Démo

Démonstration magistrale de Yann, l'un des testeurs de Sports-Hiver.com. On notera:

1. La qualité de la trace (A) qui montre aucun dérapage,
2. L'importance de l'appui (B) qui permet de "plier" les skis et d'"inciser" la neige avec les carres,
3. Un appui et une prise de carre sensiblement plus important sur le ski externe,
4. Le rôle du ski interne qui reste au contact et en appui tout au long du virage