Les nouvelles glisses

SNOWKITE, SPEED RIDING, TELEMARK, SKI JOERING, CHIENS DE TRAINEAUX


Une rafale de nouveautés et un souffle de fraîcheur déferlent sur la planète glisse. Le kite, le speed, le ski joering, les chiens de traineaux et le telemark entrent en force dans l'univers alpin. Certes, le snowkite et le speed riding ont quelques années de pratique, le Telemark, le ski joering et les chiens de traineaux quelques siècles, mais la révolution des pratiques est en marche. Posez vos skis et votre snowboard dans un coin et venez découvrir ces nouvelles glisses.

Speed riding, kesako?

Il existe un espace méconnu entre la neige et le ciel que le speed riding foule sans complexe, un nouvel élan de glisse où le rider se joue de la gravité, de l'apesanteur, des obstacles naturels. Le speed riding, c'est un mariage contre nature entre le parachute, le parapente et le ski où, planches aux pieds vous enchaînerez des bonds de plusieurs dizaines de mètres, en posant vos traces dans une pente inaccessible et avalant des barres rocheuses comme on croque du chocolat. Skier en s'appuyant sur une voile paraît facile et joueur, mais cela demande bien sur une technique irréprochable et de l'entraînement. Jouer avec le relief, le dénivelé, la neige, voler le long d'une pente, c'est découvrir de nouvelles sensations grisantes et excitantes. Attention l'addiction est au bout de la voile.

Pour commencer, il faut passer par un stage. Ce sport est affilié à la fédération de vol libre: parapente, deltaplane, cerf volant, speed et kite. Des stages se développent à grande vitesse dans les stations. Si vous avez un niveau de ski moyen mais pas d'expérience de vol libre, ce sport est à votre portée. Lors d'un stage vous apprenez le maniement du matériel et votre moniteur vous fera progresser depuis les pentes école jusqu'aux zones de freeride. Mais attention, le speed est un sport engagé et un slogan de speed rider résume assez bien l'engagement: «Eole est un grand sage à respecter sinon BOOM !»
Renseignez-vous sur les sites:
http://federation.ffvl.fr/
http://www.annuaire-speedriding.com/

Snowkite, mais keskecé?

Son homologue estival s'appelle le kite surf: un surf, une voile de tractage et on fonce sur l'eau. En hiver, on remplace le surf par un snowboard ou des skis pour atteindre des vitesses de plus de 70 km/heure sur neige. Juste histoire de faire le plein de sensations à s'en faire claquer les neurones. Un choix de vie entre ciel et terre où la moindre brise transforme un petit jump en un véritable bond de géant. Loin de remontées, du bruit et de la foule, le snowkite se vit dans les éléments, air et neige pour le plein de sensations et bonheur. Les sauts se transforment en figure et peuvent aller de quelques dizaines de mètres en hauteur à quelques centaines de mètres en longueur... Le freestyle n'est pas le seul résultat du snowkite, on peut s'en servir comme remonte-pente naturel, 100% écolo. Monter à la force du vent pour descendre en toute liberté, ça ne ressemblerait pas au paradis?

Telemark, une nouveauté?

Inventé en 1868 par Sondre Norheim, un paysan norvégien originaire de la province de Telemark, ce sport ô combien esthétique est un patchwork de tous les types de ski: de l'alpin, du fond et un zest de freestyle. La fixation de Telemark permet de décoller le talon afin d'effectuer des virages, genoux fléchis. Rien de neuf, donc. Et pourtant... Avec les skis larges, on accède à une pratique facile, innovante et si grisante. Ce souffle norvégien donne à la glisse un côté esthétique, à la recherche de l'équilibre parfait avec des prises d'angles frôlant la «border line», celle de la chute. La devise des telemarkeurs est évocatrice: «talon libre, esprit libre. Libérez-vous!»

Ski joering

Des skis, un cheval: cela nous vient tout droit des pays scandinaves, et cela s'appelle le ski joering. Le principe est de se faire tracter à ski par un cheval sur des pistes aménagées.
Initialement, c'était un moyen de transport. On imagine aisément un petit norvégien emmitouflé allant à l'école en se faisant tracter par son cheval...
Aujourd'hui le ski joering revient en force dans les stations, non pas comme moyen de déplacement mais comme nouveau sport de glisse vraiment branché. On découvre d'abord les bases du ski joering: la glisse tractée, avec quelques bosses et hop sur la piste, histoire de mettre un peu de rythme. Dès que vous avez en main votre cheval, le vrai rythme arrive. Sur la base très simple mais très ludique de petites courses, votre instructeur lance les chevaux sur la piste et les skieurs vont sentir les accélérations et virages du cheval comme s'ils étaient dessus.

Ensuite, votre cheval va galoper. On commence à ressentir le plaisir de la glisse tractée complètement freestyle. Les skieurs prennent plus d'angle dans les virages, et voilà que le ski joering ressemble au ski nautique: vitesse, accélération, glisse...
Une fois les bases acquises, le but du ski joering devient alors l'évolution «hors piste»; sauf que le vrai hors piste n'est pas possible pour le cheval et la rencontre avec d'autres skieurs impossible. Certaines stations proposent des sessions ski joering après la fermeture des pistes. Dès 17h, vous partez sur les pistes pour environ une heure de ski joering, en toute liberté. Plus de remontées mécaniques, peu de monde, la fraîcheur du soir vous enveloppe. Les chevaux s'éloignent au galop sur la neige croustillante sous leurs sabots tractant des skieurs hilares. Moments de bonheur à partager.

Aujourd'hui les Suisses sont devenus les spécialistes de cette discipline. Les courses les plus réputées les 15 et 16 janvier 2011 se dérouleront à Saint Moritz. Mais il faudra désormais compter sur beaucoup de station comme Risoul, l'Alpe d' Huez, Val d'Allos, Villard de Lans, Pays du Mont Blanc pour donner le goût du Ski Joering à tous les amoureux de la glisse.
Infos et sites de pratique: Fédération française d'équitation

Chiens de traineaux

Avec le succès de la Grande Odyssée, cette fameuse course de mushers à travers les Alpes, les chiens de traineaux font partie du décor des stations. On pourra rencontrer des attelages de un à huit chiens, des huskies, des malamutes mais aussi des braques de Weimar, des pointers, des labradors voire même des chiens ordinaires sortis de la SPA. Dans certaines stations, les chiens installés à demeure promènent les touristes tout l'hiver.
La station Les Albiez accueillera une étape du Défi Rhône Alpes et mettra en place des initiations au ski joering avec un chien.
Si vous souhaitez suivre la grande odyssée ou le Défi Rhône Alpes, connectez vous sur http://www.grandeodyssee.com et le site de la Fédération Française des Sports de Traîneau.

L'engouement pour les nouvelles glisses coïncide avec le désir du public de fuir la foule, de s'adonner à des activités plus variées, voire éco-responsable, de quitter les sentiers battus. Grâce à cette variété de l'offre, les stations peuvent affronter avec plus de sérénité la crise généralisée du «ski mécanisé».

Envie d'aller essayer tout ça?
Allez d'abord faire un petit tour de notre guide des stations.

Photos: N. Cuche E. Beallet