Andorre

Andorre, véritable pays de montagne cerné de 65 pics culminant à plus de 2000 mètres d'altitude, se pense d'abord à la verticale. Pas étonnant que Grandvalira et Vallnord soient les plus vastes domaines des Pyrénées: 99660 skieurs à l'heure, 110 remontées, 284 kilomètres de pistes, plus d'un millier d'enneigeurs sans compter les funitels, télécabines et autres télésièges débrayables... Des chiffres superlatifs comme dans les Alpes, pour le meilleur certes mais aussi pour le pire: le projet pharaonique de Grandvalira, abouti en 2003, n'a pas fait dans la demi-mesure et a laissé des traces profondes dans une montagne parfois défigurée.

Andorre  : des débuts pourtant fastidieux

L'histoire du ski à Andorre a commencé au Pas de la Case en 1952 avec l'installation d'un fil neige d'abord boudé par les skieurs. Malgré tout, quatre ans plus tard, le premier téléski d'Andorre est installé. Long de deux kilomètres, il fonctionnait à l'aide d'un moteur de camion et reliait Grau Roig au Pas de la Case. D'autres stations voient alors le jour : Soldeu El tarter, Canillo Encamp... qui tentent de séduire les clients avec plus ou moins de succès. En 2003, elles finissent par s'associer et donnent naissance à Grandvalira, un projet ambitieux pour un domaine qui n'a plus rien à envier aux stations de Tarentaise en termes de débit skieurs et de qualité des installations. Sachez que désormais en moyenne de décembre à avril, plus de 1,9 millions de journées de ski se vendent à Andorre!

Ski Andorre : carte d'identité

Grandvalira et Vallnord* se sont regroupées sous le nom de Ski Andorre. Le forfait Ski Andorre permet de skier dans toutes les stations de la principauté. Les deux vallées Grandvalira et Vallnord regroupent ainsi 3075 ha de domaine, 284 kilomètres de pistes, 110 remontées, et, oui vous lisez bien 1385 canons à neige, soit près d'un tiers en plus que la capacité d'une grande station comme l'Alpe d'Huez! Grandvalira et Vallnord totalisent 177 pistes: 31 vertes, 61 bleues, 57 rouges et 28 noires. Coté équipement, on a vu les choses en grand: un téléphérique avec deux cabines de 50 places, un funitel avec 36 cabines de 24 places et cinq télécabines de six et huit places.

*Vallnord est le deuxième domaine d'Andorre composé des stations de Pal-Arinsal et Ordino Arcalis.

Grandvalira  : un domaine XXL

Le Pas de la Case, Grau Roig, Soldeu, El Tarter et Canillo associés en 2003 sous le nom de Grandvalira ont mis les bouchées doubles pour créer le plus grand (et de loin) domaine des Pyrénées. Petit constat quand on arrive: en dépit du flux important de skieurs, les pistes ne donnent pas l'impression d'être surchargées et l'attente aux installations est négligeable. Pourquoi? Andorre est d'abord un archipel de stations disséminées le long de la vallée et donc avec plusieurs départs, et de surcroît les capacités des installations très performantes permettent de réguler (très) efficacement le débit des skieurs en cas d'affluence.
Cette débauche de moyens quasi pharaoniques a forcement défiguré la montagne par une pléthore de remontées qui font parfois doublon. Cependant pour le skieur, l'ensemble orchestré par des remontées modernes, des télésièges rapides débrayables et confortables est finalement plutôt harmonieux. Le balisage est efficace même par temps de brouillard et il est très facile de se repérer. La plupart des pistes sont abordables à un public très large. Revers de la médaille, il ne sera pas facile de trouver de la pente à moins d'accepter de monter à pied au dessus des remontées pour explorer des hors pistes de proximité, voire au-delà, si faire la trace ne vous fait pas peur!

Andorre  : neige garantie

La neige est garantie en Andorre pour deux raisons. D'une part, les hivers sont froids et dès le mois de novembre la sous-couche se met durablement en place. Le domaine étant exposé aux vents, certaines combes bénéficient de belles accumulations. Les courants d'est, même affaiblis par leur passage en mer, peuvent en une journée laisser d'importantes quantités de neige (plus d'un mètre). Cela dit, le climat changeant sous l'influence méditerranéenne, il arrive souvent aussi qu'un mètre de neige tombé en 24 heures ait disparu deux jours plus tard. Ce qui explique, et c'est l'autre raison, que le domaine possède un grand nombre de canons à neige. Lors du début d'hiver 2010/11, alors que toutes les stations européennes pâtissaient durement du manque de neige, force est de constater qu'Andorre a su gérer efficacement la pénurie.

Consensus impossible !

Cette gestion efficace a un coût: pensez donc... 1385 canons à neige! Cet enneigement de culture très agressif est une aberration écologique. Les défenseurs de la neige de culture rétorquent à juste titre que pour fabriquer un flocon, il ne faut que de l'air et de l'eau. C'est absolument vrai. Mais quid de l'énergie pour produire cet air, étaler cette neige et quid du cycle de l'eau complètement chamboulé? La neige de culture en revanche permet de maintenir un relatif équilibre économique dans une région où le ciel est parfois avare de flocons. Mais à quel prix pour l'environnement? L'avenir nous le dira et il ne faut pas s'attendre à de bonnes surprises...

Porte-des-Neiges en 2010 : une victoire inattendue de l'écologie

Face aux milliers de canons, aux grues hérissées parmi les buildings, face aux funitels et télésièges dernier cri, on se dit que la nature a été sacrifiée sans vergogne à l'or blanc. C'est en partie vrai. Mais l'écologie n'a pas dit son dernier mot.
Le domaine skiable de Grandvalira avait à terme l'ambition d'être relié à la station française de Porté-Puymorens. Huit hectares de constructions devaient pousser sur le site du Pas de la Case. Cependant l'opposition des défenseurs de l'environnement a réussi à endiguer le projet en vertu de la loi sur l'eau. Pour la première fois en France un télésiège neuf construit en 2005 a été démonté. Bien sur, certains grincent des dents voyant s'envoler une manne de revenus providentiels ; mais la tendance aujourd'hui va plutôt vers des petites structures et un tourisme doux. La zone qui devait être aménagée est ainsi devenue le paradis du ski de randonnée.
Résultat : la petite commune de Porta qui avait signé le protocole en 1990 est harcelée par des promoteurs déçus qui réclament 15 millions d'euro de dédommagements pour les investissements et le manque à gagner...

Des hors pistes somptueux et peu courus : un véritable Eldorado !

Les catalans et les espagnols adorent les virages coupés sur pistes et affectionnent les skis de slalom : il ne sera donc pas nécessaire de se battre pour faire la première trace ! Certaines combes visibles du télésiège remplies de neige fraîche restent immaculées plusieurs jours, une véritable aubaine pour les skieurs français qui rêvent de pentes vierges !
Avec son relief débonnaire à moyenne altitude, il est vrai que le bon skieur s'ennuie rapidement en Andorre mais attention, quelques sommets sont capables de vous laisser des souvenirs dans les cuisses. Bien entendu l'enneigement devra être favorable car même si les combes se remplissent facilement sur la plupart des itinéraires, en dessous ce sera du caillou traître et prompt à casser vos précieuses semelles !

Quelques hors pistes sur le domaine de Granvalira
Pic del Maia 2614 mètres
Départ en haut du télésiège de Costa Rodona. On rejoint après une heure de montée le sommet du pic de Maia. La descente s'effectue sur des pentes globalement peu soutenues même si les entrées sont un peu plus raides (max 25°) et se terminent par de beaux champs de poudreuse.

La Baix de Cubil
A 2800m, on n'excédera pas 45 min de montée, ce qui est déjà fort honorable. On partira du télésiège de Cubil pour grimper sur la croupe. Le cheminement est évident mais l'exposition sud doit inciter comme toujours à la prudence. Le départ est raide mais l'ensemble constitue un beau hors piste.

Le pic Negre D'Envalira, le Pic du Col Blanc depuis le télésiège de la Coma, l'Encampadana au départ du télésiège d'Els Clots (très couru et donc vite surtracé) l'alt de Cubil à 2933m au sommet du télésiège d'Enradort, constituent les longues descentes d'Andorre.

S'il neige ou par temps de brouillard, repliez-vous sur El Tarter pour des runs en forêt entre les pins à crochets.
Munissez-vous de la carte rando édition 1 :50 OOOe Andorra Cadi.
Ne partez pas bien sur sans une pelle, un DVA et une sonde. Consultez toujours les bulletins Nivo-méteo.

Andorre : Oui, mais...

Disons-le d'emblée, les pistes balisées ne présentent pas beaucoup d'intérêt pour un très bon skieur qui devra plutôt prendre une carte et explorer les hors pistes juteux et tentants d'Andorre. Le domaine s'adresse plutôt au skieur d'un niveau moyen qui se sentira rassuré sur ces pistes au pourcentage modeste, bien damées et très larges. Un domaine harmonieux et intéressant à condition de se contenter des pistes vertes, bleues et rouges. Pour les autres, marchez un peu et c'est Byzance !

Du coté du freestyle et du freeride

Grandvalira avait déjà une solide réputation auprès des freestylers pyrennéens avec ses 3 parks de Freestyle de différents niveaux : ACG Snowpark El Tarter pour les confirmés, Snowpark Grau pour les initiés et le Snowpark. Pas pour les débutants. Cette tendance s'est renforcée cette année 2011 avec l'ouverture du nouveau Snowpark du Peretol. Éclairé, il est praticable jusqu'à 22 heures.

Vallnord, de son côté, a créé une aire freeride dans le secteur de Creussans secteur d'Arcalis à 2600 mètres d'altitude. L'idée est d'offrir un itinéraire freeride balisé mais évidemment non damé desservi par un télésiège. Il s'agit d'une sorte d'initiation pour des skieurs d'un niveau moyen qui souhaitent découvrir le hors-piste en toute sécurité.

Andorre pratique

Location de matériel
Les prix sont ni plus ni moins ceux pratiqués dans les grandes stations alpines avec un matériel globalement de bonne à très bonne qualité et une redoutable organisation : certaines boutiques ont en effet des succursales dans les stations ce qui permet de rendre son matériel où on veut !

Hébergement
Le mieux est de chercher à vous loger dans les stations de Canillo ou El Tarter. Soldeu n'est qu'une enfilade de grands hôtels entourés de berlines de luxe. Le Pas de la Case, prisé par les français, ressemble à un gigantesque centre commercial. Après le Pas d'Envalira l'ambiance est plus conviviale, le style néo montagnard est de mise et l'ambiance in situ est celle d'un bon vieux village de montagne.

Sports-Hiver.com publie d'autres reportages sur les stations dans les Pyrénées. Allez lire Baqueira, Gavarnie, Luz Ardiden, Cauterets ou encore Grand Tourmalet.

Photos: N Cuche, E Beallet, Skiandorra.ad