Cours de ski alpin : Les virages courts

Les impératifs du virage court

Pour tourner court, deux conditions doivent être réunies.

Tout d'abord, il faut faire faire aux skis une rotation rapide. Il est nécessaire ensuite que les skis restent dans une trajectoire à rayon court.

Rotation des skis

Pour faire tourner les skis très rapidement, on utilisera la combinaison de deux techniques de base.

Tout d'abord, l'anticipation qui consiste à mettre son buste face à la pente, les skis restant perpendiculaires. Dans cette position, les skis sont prêts à tourner naturellement vers l'aval, ils sont simplement retenus par la prise de carre. Votre corps est ainsi soumis à une torsion, tel un ressort que l'on arme.

Exercice
Faites des traversées en position de traversée, le buste complètement tourné vers la pente, les genoux fléchis.

Ensuite, l'allégement par flexion-extension, qui a pour objet de déclencher le ressort et de favoriser la rotation rapide des skis. En effet, ceux-ci, soulagés du poids du corps, tournent alors vers la pente. Celle-ci implique un appui franc et donc une forte prise de carre lors de l'appel. Dans certains cas, l'allégement peut être total : les skis décollent du sol.

Exercice
Idem à l'exercice ci-dessus en effectuant des mouvements de flexion/extension tout au long de la traversée. Vous sentirez alors vos skis s'orienter naturellement vers la pente.

Conduite serrée des skis

Des virages à court rayon impliquent une grande force centrifuge. Comme en voiture, pour une vitesse constante, plus le rayon du virage est court, plus la force qui tend à nous déporter à l'extérieur est importante.

Si dans la deuxième phase du virage, vous maintenez une prise de carre insuffisante, vous allez déraper et le rayon du virage va augmenter. Pour maintenir les skis dans une trajectoire serrée, il vous faut une prise de carre importante pour "couper" le virage.

Exercice 1
Faites de grandes courbes en prenant un appui maximal sur le ski extérieur, les genoux très fléchis et le genou extérieur légèrement rentré. L'objectif de l'exercice est de ne pas déraper. Pour le vérifier, observez la trace que vous avez faite : elle doit être la plus étroite possible.
Exercice 2
Idem à l'exercice 1 mais en raccourcissant progressivement le rayon des virages.
Exercice 3
Idem à l'exercice 1 mais en levant le ski intérieur pendant le virage.

Déroulement du virage

Le virage s'exécute en trois phases :

Flexion/planter de bâton
La phase de flexion débute en même temps que le planter de bâton, c'est à dire exactement au moment où l'on veut tourner. Pour prendre un appui efficace sur la neige, la prise de carre doit être importante.

En fin de phase de flexion, le skieur a les genoux très fléchis. Le genou aval est légèrement rentré pour accroître la prise de carre. Le buste est tourné vers la pente, en anticipation. Le bâton est planté, le corps penché vers la pente, en appui sur le ski aval ainsi que sur le bâton.
Allégement et pivotement des skis
Lorsque le corps se détend, les skis pivotent naturellement vers la pente. Ce mouvement est amplifié par un mouvement des jambes volontaire qui dirige les skis vers l'aval.
Conduite de la fin du virage
Une fois la phase d'extension et de pivotement des skis achevée, une nouvelle phase de flexion débute. Le corps se comprime et se tasse sur les skis. La rentrée du genou extérieur permet une prise de carre importante et donc une conduite coupée des skis.