Sports-Hiver.com
Accueil |||||||||
Inscrivez-vous à la newsletter "Dernière Minute" Inscrivez-vous à la newsletter d'informations
Guide des stations
Top 10 des Stations
Alpe d'Huez

Avoriaz

Courchevel

La Plagne

Les Arcs

Les Menuires

Chamonix Mont-Blanc

Méribel

Tignes

Val Thorens

Location ski
Recherche rapide
Destination   Région, Station, ...

Astuce : vous pouvez taper seulement une partie du nom si vous le désirez.
Période du (jj/mm/aaaa)
au (jj/mm/aaaa)
Type
Capacité
Au pied des pistes de ski
Chem. feu de bois
Jacuzzi
Recherche approfondie

Promotions locations ski

Toutes les locations


Votre location moins chère en direct des particuliers
Ski Test
Le Ski Test ProSkiLab™ 2017

Tous les skis homme

Slalom

Piste performance

Piste haut de gamme homme

Piste Accessible homme

Géant

All Mountain 70/30

All Mountain 50/50

All Mountain 30/70

Tous les skis femme

Piste haut de gamme Femme

Piste Accessible femme

Les skis par marque

Rossignol

Völk

Elan

Fischer

Dynastar

Stöckli

Blizzard

Head

Nordica

Scott

Zag

Black Crows

Voir Tous les skis tests

Reportages
Tous les reportages
Les Trois Vallées
La Clusaz
Courmayeur
Skieurs de légende
Stations thermales
La réglementation en station
Madonna di Campiglio
Nouveautés équipement 2012/13
Tendances skiwear 2012-13
Cortina d'Ampezzo
Courchevel
Tendance skiwear 2011-12
Freestyle
Prévention des avalanches
Fabrication d'un ski
Luz Ardiden
Andorre
Baqueira Beret
Cauterets
Gavarnie
Grand Tourmalet
Montgenèvre
Vers des stations de ski écolo
Les pistes mythiques
L'igloo, hébergement insolite
Le ski de randonnée
Les nouvelles glisses
Pisteurs secouristes
L'Alpe d'Huez
Premières traces
Verbier
Ski cross
La gestion de la neige
Les étoiles de ski
Les coulisses d'une station
Skier à Kozuf en Macédoine
Skier à La Grave-La Meije
Les fromages des Alpes
Skier à Ischgl en Autriche
Devenir moniteur de ski
Ski d'été et recul des glaciers
Héliski en Turquie
Le Caucase
Les Arcs 2000
Chamonix
Les Contamines Montjoie
Lake Louise
La Vallée Blanche
Val d'Isère
Le sac ABS
Météo & Enneigement
Matériel
Conseils vêtements
Cours de Ski
Tous les cours
Les bases
Les remontées mécaniques
La position de base
La conversion
Le chasse neige
Le dérapage
Le stem
La traversée
Skier parallèle
Les virages coupés
Les virages courts
Enchainement virages courts
Skier dans les bosses
Le ski de poudreuse
Skier sur la glace
Conseil
Ski freeride/Avalanches
Sécurité
Forums
Ski aventure
Héliski
Ski à l'étranger
Annuaires
Tous les sites de l'annuaire
Club de ski
Ecole de ski
Faune et flore de montagne
Guides de montagne
Héliski
Location et vente de matériel
Moniteur de ski
Photos de montagne
Sports d'hiver
Station de ski
Via Ferrata
Divers
Glossaire ski snowboard
Fonds d'écran montagne

Une station qui cultive l'exception

Courchevel

Courchevel, une autre planète ? en tout cas une station à part. En perpétuelle évolution, elle se classe parmi les trois stations les plus prestigieuses de la planète grâce à son emplacement, son domaine skiable -le plus grand du monde- et sa qualité de service. Une station savoyarde qui cristallise tous les désirs...
Station intégrée de première génération, Courchevel a bénéficié dès son implantation en 1946 des lumières de quelques visionnaires passionnés, éblouis par la beauté et le potentiel de ce site naturel. Parmi eux, Jean Blanc, le champion local à qui l’on doit le tout premier téléski à Moriond (Courchevel 1650) et Emile Allais qui avait en charge l’aménagement du domaine skiable aux côtés de Jeannot Cattelin. Fidèles à l’esprit de ces pionniers, leurs héritiers n’ont jamais cessé de regarder plus loin bâtissant une station skis aux pieds novatrice et convoitée.
5 étages, autant de visages...
Nichée au cœur des 3 Vallées, Courchevel se laisse approcher par paliers au fil d’une route sinueuse de montagne car elle s’étale sur cinq niveaux. Cette station se conjugue au pluriel, ses cinq étages sont autant de visages, de panoramas et de façon d’aborder la montagne.
Il y a d’abord St Bon à 1100m d’altitude, le berceau historique de la station qui n’est pas équipé de remontées mécaniques. Au fil des épingles, on arrive au Praz à 1300 m, porte d’entrée du domaine skiable. Ce charmant village traditionnel de montagne flatte l’œil avec ses maisons de villages et ses ruelles étroites. Le Praz est l’un des hauts lieux du saut à ski, vous ne pouvez pas manquer ses superbes tremplins, ils sautent aux yeux ! Légèrement en retrait, Courchevel 1550, attire les familles car c’est un étage qui reste bon marché.
Courchevel 1650 situé sur un balcon en retrait du relief est un secteur très ensoleillé. Depuis quelques années, cet étage a bénéficié d’un lifting qui l’a embelli et on remarque à peine ses barres d’immeubles construites dans les années de bétonnage de la montagne ; les 70’s ! Enfin Courchevel 1850, l’étage de tous les superlatifs qui compte le plus de palaces au m2 skis aux pieds, temple du raffinement, du luxe, du consumérisme, de la clientèle russe et... des prix exorbitants !

Mon tout propose une palette infinie de prestations pour une clientèle éclectique : du séjour standard packagé au séjour à la carte, toutes les attentes seront comblées surtout les plus folles avec une exigence de haute qualité commune aux 5 étages. Adeline Roux, la directrice de l’office du tourisme en témoigne ; « Courchevel est un vrai bijou ; elle concentre un nombre de forces exceptionnelles. C’est une des rares stations où les vacanciers sont dans une bulle et peuvent créer leur propre événement ; nos prestataires sont capables de tout inventer »... pour peu que vous ayez un porte-monnaie bien garni... Il est néanmoins vrai que la notion de service cousu main a propulsé la station dans la légende et poussé l’art de vivre à son paroxysme.
L’art de recevoir 
Un transfert en hélico de l’aéroport jusqu’à la station, des courses livrées et rangées, vos skis à domicile, une baby-sitter et une table réservées pour la soirée, un moniteur pour demain, un coach pour s’équiper et choisir la bonne tenue de ski, une séance de massage, un majordome et un chef cuisinier ? tout est possible à Courchevel, passée maître dans l’art de recevoir. Elle fut la première à proposer un service personnalisé, anticipant les moindres désirs et caprices de ses hôtes internationaux toujours plus exigeants, ce qui l’a rendue attractive pour les amateurs du bien vivre. Les services de conciergerie se sont multipliés et se plient en quatre pour faciliter le séjour des nantis qui repartiront avec des étoiles plein les yeux... les étoiles, un mot clé à Courchevel, au sens propre comme au sens figuré... Elles embrasent le ciel de Courchevel tous les mois de février/mars avec le Festival International d’Art Pyrotechnique. Une pluie d’étoiles illumine le Gala de patinage « Les Etoiles de la Glisse » qui ouvre la saison en décembre, mais aussi le Festival de cinéma « Ski et Toiles » fin mars.
La bonne étoile...
Les étoiles, les hôtels de la station ne les comptent plus. En effet, la station jouit de la plus forte concentration d’hôtels de luxe dont deux Palaces, l’Hôtel de Charme les Airelles et le Cheval Blanc. Elle comptabilise quatorze hôtels 5 étoiles : Alpes Hôtel du Pralong, Amanresort Le Mélézin, l’Annapurna, Le Kilimandjaro, Le Lana, La Sivolière, Le Strato, Les Suites de la Potinière, Le Manali, Le Saint Roch, Le Carlina, Le Palace des Neiges, le K2 tout juste sorti de terre et Les Grandes Alpes Private Hôtel, hôtel particulier d’un nouveau genre en montagne. Sans compter les multiples hôtels 4 étoiles et 4 étoiles Luxe... Ne cherchez pas d’hôtel 2 étoiles, vous ne trouverez pas.
Côté papilles, la gastronomie atteint aussi des sommets et Courchevel fait le plein d’étoiles avec sept restaurants étoilés dans le Guide Michelin, un record en station. La cuisine de Pierre Gagnaire pour les Airelles et Yannick Alléno pour Le 1947, le restaurant du Cheval Blanc ont été couronnées de deux étoiles en 2010, tout comme Jean Sulpice, le jeune chef de l’Oxalys à Val Thorens. Ils rejoignent Michel Rochedy, détenteur de 2* depuis plus de 20 ans au Chabichou, un établissement de légende ! Le Chabichou**** vient d’ailleurs de relooker son restaurant gastronomique qui avait grand besoin d’un rafraîchissement et propose des menus gastros aux environs de 45 € le midi, une très belle initiative. Que sa cuisine étoilée soit accessible à tous, c’est le credo de Michel Rochedy qui ouvre avec ses fils en ce mois de décembre 2011 un deuxième restaurant et un immense spa. Sur le mode « bistrot », ce nouveau restaurant de 400m2 propose une cuisine de qualité au plus grand nombre. Outre la salle de restaurant, ce nouveau complexe de 700m2 comprend un bar, une mezzanine, une cuisine ouverte, un corner traiteur et une boulangerie.
Pause goûter
Parmi les tables montantes, notez celle de François Moreau pour l’Azimut au Praz qui a reçu sa première étoile l’hiver dernier et qui affiche complet avec 4 Menus de 25 à 59 €, ou celle d’Enrico Bernardo pour Il Vino à 1850. Ce chef cuisinier fraîchement étoilé porte aussi la casquette de meilleur chef sommelier du monde et propose un menu dégustation à partir de 49 €. S’offrir du luxe est donc un rêve qui peut être accessible. Parmi les virtuoses du fourneau, n’oublions pas Le Bateau Ivre avec Jean-Pierre Jacob (1*), la Table du Kilimandjaro (1*) ou le Strato (1*).
Au sommet de la gastronomie
Tout schuss sur la piste aux étoiles
Toutes ces étoiles feraient presque oublier l’essentiel, celles que l’on passe sur les pistes de ski ! Car le ski est la véritable vocation de Courchevel qui, souhaitant se recentrer sur le sport, a renoué avec l’organisation de Coupe du monde de ski alpin depuis décembre 2010. « Le domaine skiable est aujourd’hui considéré par ceux qui viennent à Courchevel comme la première raison de leur venue » rappelle Claude Faure, président du directoire de la S3V, la société des remontés mécaniques. Le vrai luxe, c’est d’ouvrir la porte de son chalet et d’avoir les pistes à ses pieds. Courchevel a été entièrement pensée en fonction du ski dès sa création en 1946 sur un site vierge. Aujourd’hui elle est au cœur des 3 Vallées, le plus grand domaine skiable du monde, dont les mensurations font pâlir : 600 km de pistes sur 8 stations reliées (Courchevel, La Tania, Méribel, Brides les Bains, Val Thorens, les Ménuires, Saint Martin de Belleville et Orelle), 330 pistes, 60 000 m de dénivelés cumulés, 10 000 hectares de hors-piste, 25 sommets reliés dont 6 à plus de 3000m d’altitude. Le domaine skiable des 3 Vallées et ses 400km2 équivaut aux 6 plus grands domaines skiables américains réunis, rien que ça !
Station skis aux pieds
« Sa principale force, c’est la très grande variété des zones skiables et des difficultés. C’est aussi l’ajustement à tous les niveaux et à toutes les pratiques de glisse. Le débutant est le bienvenu, le skieur hors-piste aussi, les enfants et les moins véloces trouvent leur place. Les skieurs qui restent plusieurs jours ont la possibilité de faire les 3 vallées et de skier sur des pistes qui ne sont jamais les mêmes, y compris sur des pistes faciles avec des pistes bleues. Ce point est très important car contrairement aux idées reçues, on n’a pas besoin d’avoir un excellent niveau pour profiter des 3 Vallées. Avec 80% du domaine skiable au-dessus de 1800 mètres d’altitude, la neige est d’excellente qualité et le manteau neigeux très résistant. De plus, l’essentiel des pentes est exposé Nord » explique Claude Faure.
C’est simple, Les 3 Vallées sont incontournables sur la planète ski, un vrai mythe. Si vous voulez rester sur Courchevel La Tania, pas de souci, le terrain de jeu est assez vaste que ce soit pour du ski plaisir ou du ski sportif : tailler des courbes à fond sur les boulevards larges et lisses, s’engager dans les couloirs de la Saulire, zigzaguer dans la forêt en redescendant au Praz... Le ski est facile autour de la station, il est de plus en plus difficile à l’approche des sommets, il y en a donc pour tous les niveaux. Mieux, les différentes ZEN (Zone d’Evolution pour les Novices) avec des remontées adaptées faciliteront l’apprentissage des petits et des grands et la Stop Zone vous permet d’apprendre à freiner.
Excepté un « Family Park » accessible avec whoops et virages relevés ludiques et faciles pour les enfants et les familles et l’annonce d’une nouvelle zone avec des modules en bois, le grand absent à Courchevel, c’est un snowpark digne de ce nom. Mais peut-être que la station ne souhaite pas être associée aux freetylers... Ces derniers iront rider à Méribel (Méribel Centre et Méribel Mottaret) et Val Thorens pour trouver leur bonheur, deux stations qui misent sur cette clientèle jeune et free !
Skier sur du velours
Avec un débit horaire de 70 000 personnes, les files d’attentes sont rares vous skiez donc plus, sur du velours, sans contrainte, et en toute sécurité. Historiquement, la station fut l’une des premières à saisir l’importance du travail des pistes. « Il faut manucurer les pistes. Quand vous aurez un terrain de golf, vous aurez fait de belles pistes » martelait dans les années 50 Emile Allais qui s’est vu confier l’aménagement du domaine skiable aux côtés de Jeannot Cattelin et qui a importé le premier snowcat des US en 1958. Depuis l’entretien des pistes fait école et Courchevel sert de laboratoire aux autres stations. On vient du monde entier se faire former ici. La station réalise un travail d’orfèvre et ne ménage pas ses peines pour offrir des pistes nickelles. Courchevel - La Tania compte 21 dameuses pour 50 chauffeurs qui se relaient de 17h jusqu’à l’ouverture des pistes à 9h00. « Il ne suffit pas d’avoir des machines performantes, chez nous les chauffeurs de dameuses sont des passionnés, ils en font plus qu’un métier » explique Thomas Thor-Jensen, le directeur du domaine skiable qui ajoute « on pose un million d’euros par an sur la table pour renouveler les chenillettes et on a aussi investi 28 millions d’euros depuis neuf ans dans la neige de culture ». En effet, si la neige venait à manquer, 500 enneigeurs (2100 sur les 3 Vallées) prennent le relais à Courchevel et couvrent 39% du domaine.
Le revers de la médaille c’est que les pistes sont justement un peu trop lisses ; les accidents de terrain ayant été gommés pour faire place aux pistes boulevards sans surprises et peu exigeantes sur lesquelles n’importe qui peut se prendre pour un champion du monde. Certes, nous ne sommes pas tous des as en ski et pour ces derniers, il reste la tonne de hors-pistes, mais à trop vouloir jouer la carte de la sécurité et le confort, on perd en émotions...
Il n’y a pas que le ski, n’est spa ?
Celles et ceux qui ne sont pas fans de ski auront l’embarras du choix des activités : les « serial shoppeuses » pourront faire fumer la CB dans les boutiques prestigieuses, les joailliers et autres marques de la haute-couture (Gucci, Hermès, Louis Vuitton, Valentino, Fendi...) se battent pour avoir une vitrine à Courch’1850.
De quoi garder la CB au chaud... après l'avoir fait flamber!
D’autres préféreront s’offrir un baptême de l’air – Courchevel est une des rares stations a être dotée d’un altiport-, ou plus simplement goûter à la joie des glissades en luge en famille sur la piste qui part de la Croisette à 1850 et descend à 1550, bien sympa à dévaler à la tombée de la nuit. D’autres encore se feront dorloter dans l’un des fastueux spas - trop nombreux pour être tous cités- que compte ce haut lieu du bien-être. Peut-être au nouvel espace sensoriel de la famille Rochedy du Chabichou qui ouvre ses portes en ce mois de décembre 2011 ? 1000 m2 dédiés à la détente avec notamment nage et marche à contre-courant, un bain « mer morte », une cascade cobra, 4 stations de massage plus geyser, 3 massages déportés sous-marins et hydromassage, un sauna banya, un laconium salin...
À Courchevel, on a de la suite dans les idées ; les lieux magiques ont ouvert en ce mois de décembre 2011... Parmi eux, « K2 », nouvel complexe hôtelier de luxe avec une constellation de 5 chalets de plus de 500m2 reliés par un souterrain autour du bâtiment principal composé de 29 chambres et suites. Des équipements d’exception enrichissent l’univers intime et luxueux du bâtiment central : Spa de 600m2, piscine à débordement, salle de fitness, ski shop, salon de coiffure, salles de jeux, salle de cinéma et même un night club privé. L’expérience ne serait pas complète sans compter les deux restaurants dont le restaurant gastronomique supervisé par le Chef Nicolas Sale (1* Michelin), le bar lounge et le fumoir.

Notez aussi la mue des Grandes Alpes, hôtel historique de la station qui devient « Grandes Alpes Private Hotel », une suite hôtelière. « C’est l’occasion de créer le produit qui manquait encore à Courchevel. Avec ses 9 somptueuses suites de 130m2 à plus de 300m2 de surface et bénéficiant de tous les services hôteliers, il sera désormais possible de recevoir huit à dix convives avec un service VIP « chez soi », un bar et un salon privé et un accès direct privatif à la piscine et au spa. Un major d’homme, un chef de cuisine et une gouvernante seront au service exclusif de chaque suite 24 heure sur 24 » explique Joffrey Vallat, instigateur du projet.
Les défauts de ses qualités
L’adage de Claude Faure, le président de la S3V qui affirme que « Courchevel est offerte à tous et interdite à personne » est à nuancer pour 1850, étage que les classes moyennes ne feront que regarder car qui peut se payer un déjeuner sur les pistes à 300 € pour trois ? A qualité égale, tout est plus coûteux qu’ailleurs : les restaurants (excepté l’institution cinquantenaire qu’est Le Tremplin), les vêtements de ski dans les magasins de sports... On frôle parfois le délire.
De station à vocation sociale à ses débuts, Courchevel 1850 est devenue un « ghetto » pour milliardaires avec service de sécurité pour surveiller leurs chalets et la cohorte de concierges et employés de maison (les nouveaux valets...). Les héritiers des pionniers veillent néanmoins à ce que les investisseurs gardent une vision sur le long terme, c’est essentiel si Courchevel veut continuer à éblouir par son dynamisme et ne pas vendre son âme au diable...
Féérique Courchevel
Courchevel Pratique
www.courchevel.com
www.facebook.com/courchevel

Tout Courchevel dans sa poche avec les appli mobiles :
Pour iPhone : app Store / Courchevel
Pour Androïd : Androïd market / Couchevel

Courchevel en chiffres :
Sports-Hiver.com publie tous les tarifs des forfaits pour la Vallée de Courchevel ou les 3 Vallées, adultes / enfants / journée / 6 jours... ainsi que l'enneigement du domaine.
150 km de pistes dans la vallée de Courchevel (Plan des pistes)
600 km de pistes reliées par 173 remontées mécaniques sur les 3 Vallées
318 pistes dans les 3 Vallées dont 30 noires, 108 rouges, 129 bleues et 51 vertes
65 km de pistes de ski de fond à Courchevel pour tous niveaux
2 tremplins de saut à ski : 90 m et 120 m
1 Family Park avec whoops et virages relevés
1 stop zone pour apprendre à freiner
800 moniteurs diplômés aux ESF de Courchevel 1550, 1650 et 1850 dont 500 à Courchevel 1850 : la plus grosse école de ski d’Europe
Plus de 200 locations de vacances MediaVacances.com
39 spas d’hôtel dont 27 accessibles aux non-résidents
38 activités proposées à Courchevel
Et pour ne pas vous tromper de look à Courch'1850, glissez sur les tendances skiwear 2011/2012.
Comme Courchevel, Ischgl en Autriche a aussi un p'tit côté rich & famous mais à des prix plus abordables.
Retrouvez l'ensemble de nos reportages stations sur Sports-Hiver.com
Texte et photos: Sandra Stavo Debauge
©2003-2017 AKENA Technologies - Tous droits réservés Infos société | Contact